posté le 11-11-2010 à 09:21:55

c zouli

D'autres superbes photos

 

 

 

de la superbe Autriche

 

 

 
lors de moins superbes vacances !

 

 


 
 
posté le 07-11-2010 à 15:08:22

les douceurs entre frères et soeurs

Comme vous le savez, j'adoooore les mots de momes :-)

 En voici 2 de ce jour, très spontanés, entre frères et soeurs.

 

On propose au fils de 10 ans de nos potes ,de venir à la maison ... il pourra aider à bricoler. J'en profite pour lui demander sur le ton de l'humour si il sait cuisiner et faire le ménage. Sa mère dit que pour la cuisine, il assure; par  contre niveau ménage c'est pas ça. Et lui de répondre :

Bah si je dégage ma soeur de ma chambre, ça fait le ménage !

 

Dans la voiture, notre grand pousse (comme à sa fâcheuse habitude) un cri bref et strident. On lui explique que ce n'est pas possible et patati et patata et sa soeur à la fin de nous proposer 

On n'a qu'à lui mettre du scotch sur la bouche.

 

(-:    Elle est pas efficace cette jeunesse  ?  

 


 
 
posté le 04-11-2010 à 23:51:55

la rencontre

" Je me disais que Lucie, si fort que je l'eusse aimée, si parfaitement unique fût-elle, était inséparable de la situation dans la quelle nous nous étions connus et l'un de l'autre épris. C'était, me semblait-il, commettre quelque erreur de raisonnement que d'abstraire la femme aimée de l'ensemble des circonstances dans les quelles on l'avait rencontrée et fréquentée (...)

 

En fait, j'aime chez la femme non pas ce qu'elle est pour elle-même, mais ce par quoi elle s'adresse à moi, ce qu'elle représente pour moi. Je l'aime comme un personnage de notre histoire à nous deux. (...) Lucie, sans ses robes râpées, sans mes longues semaines d'attente sans espoir, ne serait sans doute plus la Lucie que j'aimais.

 

(...) J'avais presque peu de la revoir, puisque je savais que nous nous rencontrerions en un lieu où Lucie ne serait plus Lucie, et que je n'aurais plus que quoi renouer le fil. Je ne veux pas dire par là que j'avais cessé de l'aimer, que je l'avais oubliée, que son image avait pâli; au contraire : elle m'habitait jour et nuit, comme une nostalgie silencieuse ; je la désirais comme on désire des choses perdues à jamais. (...)

Lentement elle perdait pour moi son apparence charnelle, matérielle, concrète, pour de plus en plus se défaire en légende, en mythe écrit sur parchemin et caché dans une cassette de métal déposée au fond de ma vie.  

 

 (...) Pour cela encore, ce matin, j'ai eu l'impression que cette rencontre n'avait pas été réelle. (...) Je me suis seulement demandé : pourquoi est-ce que je l'ai rencontrée ? que signifie ce hasard et qu'a-t-il à me dire ?

 

(...)

Je ne peux réprimer ce besoin de continuellement déchiffrer ma propre vie. "

 

Extrait de La plaisanterie de Milan Kundera

Un passage qui a du sens pour moi

sur les relations avec les gens (pas que amoureuses)

et sur les "hasards" de la vie 

 

Et vous est-ce que cela vous parle ? 

Qu'est ce que cela vous évoque ? 

 

 

 


 
 
posté le 02-11-2010 à 13:42:54

les couleurs de l'arc en ciel

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. cathygrenoble  le 03-11-2010 à 08:02:13

c'est quoi cette tour?

2. BigDaddy  le 03-11-2010 à 17:16:25

Il me semble que c'est un souvenir de nos superbes vacances en Autriche...tout en haut de la plus haute montagne!!!

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article